Un papa « moderne »

Au travail ou avec les amis, tout le monde parle de sa relation avec ses enfants. Garçon ou fille, on met en avant les frasques de nos bambins, leurs plus grosses bêtises, et bien entendu leurs exploits.

Mais entre papas, ce n’est comme entre mamans.

Aperçu de conversations vues du papa sur-impliqué que je suis.

Le cinéma

Voilà un collègue qui nous relate que sa fille hurle sans arrêt. Pas facile, j’en sais quelque chose avec le RGO de Monsieur.

Du coup, sa femme est débordée. Mais bon « c’est elle qui l’a voulue ».

Ok, ça commence bien, mais c’est pas fini.

Je ne suis jamais assez aussi souvent au cinéma que depuis qu’elle est née. J’en ai marre qu’elle hurle sans arrêt.

La fuite. Classique, mais tellement triste. Je n’ai pas demandé ce qu’il se passait pour la Maman dans ce cas, la pauvre.

Le jeu

Autre collègue, autre anecdote.

Quand on échange sur le matin et que je raconte que je m’occupe 2h du lève tôt avant le boulot (ça va vite en fait 6h30 -> 8h30), on me répond :

Alors moi, je joue 5 minutes avec eux, pas plus le matin, après je file au boulot.

Comprendre ici : pas le temps pour eux, ils vont pas m’ennuyer avec leurs jeux. 🙁

Le caca

Lors d’un mariage auquel Cochon a été invité, nous avons croisé pas mal d’autres enfants du même âge – 1 an et demi à l’époque.

Passons sur les pères totalement absents des débats, pour qui le mariage est avant tout une fête – la mère peut bien s’en occuper.

J’ai à cette occasion entendu une réflexion vraiment surprenante d’une Maman lorsqu’au milieu d’une conversation, je me suis mis à senti la couche de Monsieur (qui y avait effectivement déposé un cadeau !)

Ah, c’est la première fois que je fois un papa sentir la couche !

Wow…

Les collègues

Ah, et il y a les collègues. Les rois de l’afterwork. Réellement les rois !

Une bière, tous les soirs, après le boulot. Ou plus !

On se quitte à 21h, 22h, et on se retrouve le lendemain.

J’avoue que le travail n’est parfois pas facile, mais de là à passer toutes ses soirées entre collègues !

Je me demande s’ils voient leurs enfants le soir en rentrant. Où peut-être se satisfont-ils des week-end.

En tout cas, ils aiment parler des activités qu’ils font avec.

Chacun son équilibre !

J’en conclus que chacun trouve son équilibre vis à vis de sa présence avec ses enfants.

Je suis sûrement trop impliqué, et j’ai certainement les oreilles qui sifflent de temps en temps quand je m’envole à 18h m’occuper du Coquin. Ma femme et ma mère appellent ça être un « papa moderne ».

J’en sais trop rien en fait.

Tant que nous sommes tous épanouis, et sans regrets, c’est bien là le principal !

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018 papa-fou