Première nuit à la maison

Épique !

Voici en un mot comment le qualifierais la première nuit que Monsieur et moi avons passé à la maison.

A l’hôpital…

Avant la maison, il y a eu 3 nuits l’hôpital.

Faisons simple : comme la plupart des parents, nous n’avons pas dormi. D’autant plus qu’avec son RGO, Monsieur était très géné, très agité, criait et pleurait non stop.

Et puis je dormais par terre, sur un matelas un peu moisi posé à l’arrache dans un coin de la chambre…

Heureusement nous avions une chambre individuelle, cela a limité les dommages collatéraux de ce séjour à la maternité.

C’est avec appréhension que nous sommes donc rentrés à la maison après 3 nuits.

Cette fameuse nuit

La journée ne s’est déjà pas bien passée avec le RGO. Nous étions ultra sollicités par le petit qui ne dormait presque pas. Autant dire que nous non plus.

Je ne me rappelle plus très clairement comment nous nous sommes mis au lit, mais je me rappelle d’une chose : le chaos.

Maman était défoncée : entre l’accouchement, le retour, la tétée, le manque de sommeil… elle a bien dormi !!!

Par contre, j’ai passé une 4e nuit blanche.

Les selles

Cette nuit, je me rappelle que Monsieur a fait une dizaine de grosses commissions dans la couche. J’ai dû le changer autant de fois que nécessaire. Tout le temps au final.

Sauf qu’à un moment, j’ai retrouvé du sang dans ses selles qui étaient trèèèèès liquide.

Panique ! Il est 2 ou 3 heures du matin ! Et Maman dort.

L’appel à l’aide

Pour me rassurer, je me dis que je vais appeler la maternité, pour savoir si ce sang est inquiétant ou non.

La maternité est à ce moment mon seul repère médical qui y connaît quelque chose en bébé…

Bref, j’appelle la maternité.

Personne ne décroche.

Je réessaie. Personne.

Une troisième fois.

Ouf quelqu’un me répond ! Pour me dire que déjà, elle ne comprend pas tout avec le bébé qui hurle dans mes bras, et qu’au final

non désolé Monsieur, une fois sortis de la maternité on ne s’occupe plus des bébés

Violent.

On me conseille d’appeler le numéro des urgences maternité qui se trouve sur un des quarante papiers qu’on nous a donné en sortant de l’hôpital.

Le numéro d’urgence

J’ai réussi à trouvé ce numéro dans les méandres des dossiers que nous avons accumulé !

Ce numéro sonne à Necker.

Il « sonne ». C’est tout.

J’ai arrêté après 5 tentatives sans réponse.

Tout ça pour ça

Au final Monsieur s’est calmé. D’épuisement sans doute. Moi aussi.

J’ai dormi le lendemain.

Je me rappellerai toujours de Maman au réveil :

Comment s’est passé la nuit ?

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018 papa-fou