La PMI

Voici un sigle que l’on découvre lorsque l’on a un enfant : P.M.I.

J’avoue d’ailleurs bien volontiers que je n’avais jamais entendu de parler de ce sigle avant d’avoir Monsieur à m’occuper.

Protection Maternelle et Infantile

Wow ça fait peur les mots qui se cachent derrière les initiales !

De prime abord j’avais pensé qu’il s’agissait d’un lieu « social », j’entends par là accueillant une population déjà habituée à l’assistante sociale du quartier. Bref, pas adapté à notre classe sociale.

En réalité, c’est vraiment un lieu ouvert à tous.

Et heureusement, car on a tous besoin d’un appui lorsque le premier enfant est parmi nous !

Bonjour

Bonjour, on a un bébé de 8 jours

S’il y a bien une phrase associée à la PMI dont je me rappellerai toujours, c’est celle-ci.

Notre présentation à l’interphone de l’accueil.

Car on ne savait pas quoi dire d’autre. Ni si on pouvait se pointer, comme ça, un soir, à 17h.

Après 8 jours d’épuisement.

Car Monsieur donnait de la voix NON STOP. NON STOP.

Du réconfort

On est donc arrivé avec pleiiiiiiiiiiiin de questions, plein.

Et on nous a très bien accueilli ! Avec pleiiiiiiiiiiin de réponses.

Le lieu est propice à la discussion, sans tabou, sans jugement. Sans chronomètre.

Ouf, on avait un peu d’aide.

Alors non, cela n’a pas calmé Monsieur dans ses pleurs incessants. Mais au moins on pouvait partager notre ressenti avec des professionnels de la petite enfance.

Du suivi

Petit Monsieur est vite devenu connu à la PMI.

Le personnel est très attentionné et se rappelle toujours du papa, de la maman, et du coquin. Petite attention non négligeable !

On a accepté avec plaisir les services offerts par la PMI.

  • Les pesées régulières, avec les conseils associés à la période de la vie du petit
  • L’entretien psychologie, avec une psychologue spécialiste de la petite enfance. Oui car en fait, ça ne guérit ni les bébé, ni les parents, mais ça aide de parler quand on subit 10h de cris par jour.

Des jeux

Quand Monsieur a grandit et s’est assagi (sur les coups d’un an en gros), la PMI devient son terrain de jeu préféré. Des jouets nouveaux, partout, à ne plus savoir qu’en faire.

Une immense dinette, un toboggan avec tunnel, des voitures, des trains, des animaux, des puzzles… et des livres !!!

Super quoi ! Ca change des jouets de la maison

L’accueil parents-enfants

Certainement l’activité la plus importante pour Monsieur : la socialisation.

Car quand on est gardé toute la semaine à la maison par la famille, on voit pas grand monde. Et l’approche de l' »autre » reste une étape compliquée à franchir. Il y a bien le parc l’été, mais c’est au grand air, ce n’est pas pareil, et de toute façon durant la période froide, pas de parc.

L’accueil parents-enfants lui permet de rencontrer d’autres enfants de plus ou moins son age, et de le laisser appréhender autrui en douceur.

Un premier pas vers l’autonomie. Vers l’école…

Chaque séance se terminant par des chansons avec jeux mimés

La famille attend avec impatience ces 2 heures chaque semaine !

L’équipe

Merci aux auxiliaires de puériculture !

Vous avez amplement mérités vos chocolats à Noël

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018 papa-fou